Aller au contenu principal
Table of content

Du « cygne noir » à la gestion des risques Le « cygne noir » : le risque est-il maîtrisable ?

Avec sa position claire vis-à-vis des analyses de risques conventionnelles, notamment dans le secteur des finances, M. Taleb, aujourd'hui Professeur de la Gestion des Risques à l’Université de New York, analyse le pouvoir des événements fortement improbables et leurs conséquences. Qu’en est-il de nos jours ? Les thèses fondamentales de M. Taleb évoquées il y a onze ans de cela dans son livre « Le cygne noir » sont-elles toujours d'actualité ? Serons-nous encore surpris par des événements improbables, impossibles ou imprévus ?

Le professeur Dr. Fred Wagner a présenté l’étude « Gestion des risques au sein de l’entreprise industrielle » lors du Congrès GVNW 2018. La gestion des risques vaut-elle vraiment la peine ?

Dans les entreprises, l’utilisation de « cygnes noirs » relève du domaine de la gestion des risques. Si celle-ci est bien en place, il est possible de réagir plus rapidement et plus précisément aux imprévus. Mais comment la gestion des risques est-elle actuellement vécue dans les PME industrielles allemandes ? Et quel avantage apporte-t-elle aux entreprises ? Une étude toute récente fournit des renseignements.

Sue Taylor, Experte en sinistres chez Miller Insurance Services LLP Analyse de scénario : changer le mécanisme de réflexion

Qui sait où le « cygne noir » se posera ? Pouvoir apporter une réponse à cette question et exclure la possibilité ou la probabilité de voir le cygne se poser permettrait de changer beaucoup de choses. Des changements qui concerneraient aussi les polices d’assurance, étant donné qu’une grande partie des risques extrêmes (données aberrantes) serait amenée à disparaître.
Table of content

Gérer correctement les risques Qu'avons-nous appris du Corona?

La pandémie de Corona nous a appris, d'une part, à quel point nous sommes aujourd'hui en réseau et à quelle vitesse nous glissons vers une crise. D'autre part, les entreprises devraient se donner beaucoup plus de peine si elles voulaient vraiment en tirer des leçons et se préparer de manière appropriée aux événements futurs, déclare Benedikt Hintze, responsable des assurances et de la gestion des risques à la Georgsmarienhütte Holding GmbH, avec qui Martin Schachtschneider, responsable du développement commercial de BELFOR Allemagne, a parlé de la gestion des risques pendant et après la conférence sur le Corona.
FacebookLinkedInTwitterMailArrow UpArrow LeftArrow RightGallery